SAINT ALPHONSE DE LIGUORI, ÉVÊQUE ET DOCTEUR DE L’ÉGLISE, FONDATEUR DE LA CONGRÉGATION DES RÉDEMPTORISTES

Pinterest LinkedIn Tumblr +

« Les petits des hirondelles ne font rien d’autre que crier, demandant à leurs mères l’aide et la nourriture. Ainsi nous devons toujours crier pour demander à Dieu secours pour la mort du péché, et pour avancer dans son saint amour».
Quand on naît dans une noble famille comme les Liguori, dans une grande ville comme Naples en un siècle important comme celui des Lumières et quand on est l’aîné de huit enfants, on est sans doute destiné à faire quelque chose d’important. Ainsi, comme meilleur souhait, les parents baptisent leur aîné Alphonse, qui signifie, justement, valeureux et noble. Et personne plus que lui sera à la hauteur de son nom.

Avocat à 16 ans seulement

Confié aux meilleurs précepteurs de l’époque, Alphonse fait immédiatement preuve de ses qualités exceptionnelles: à 12 ans, il réussit brillamment l’examen d’admission à l’université, faculté de droit, devant le philosophe Jean-Baptiste Vico, et à 16 ans, il est déjà avocat. Il devient rapidement le meilleur de la ville, avec la renommée méritée de ne perdre aucune cause. Mais le Seigneur avait un plan pour lui qui est né dans une famille particulièrement touchée par la grâce: parmi les huit frères et sœurs, en effet, en dehors de lui, deux sœurs seront religieuses, un autre bénédictin et un autre encore prêtre séculier. Ce n’est pas le contexte nobiliaire dont il est originaire et où il vit qui l’appelle à la vie religieuse.

De la loi humaine à celle de Dieu

Déjà pendant l’exercice de son métier d’avocat, Alphonse fait ce qu’on appelle aujourd’hui «le volontariat», en particulier à l’hôpital de Naples où il visite les malades. Petit à petit cette vie l’attire toujours davantage; il décide alors de laisser le droit pour se consacrer au Seigneur. En 1726 il devient prêtre et consacre tout son ministère aux plus pauvres, qui dans la Naples du 18° siècle sont vraiment nombreux. Intense est son activité de prédicateur et de confesseur, et il nourrit le rêve de partir en mission en Orient.

Devenir pasteur parmi les pasteurs: la naissance de la Congrégation

En 1730, durant un repos forcé sur les montagne d’Amalfi, Alphonse parle avec certains pasteurs et se rend compte combien est grave la situation des pauvres, leur abandon humain, culturel et religieux. Cette découverte le trouble à tel point qu’il décide de laisser Naples pour se retirer près du monastère bénédiction de Villa des Esclaves, près de Caserta, où il fonde la Congrégation du Très Saint Sauveur qui sera approuvé par Benoît XIV en 1749 et prendra ensuite le nom actuel de Congrégation du Très Saint Rédempteur. Leur mission consistera dans la prédication marquée par la simplicité apostolique et l’éducation des humbles. Alphonse s’inspire des groupes dirigés par ses collaborateurs, laïcs, séminaristes, dédiés à l’évangélisation des enfants de la rue: une expérience qui à Naples avait eu un immédiat succès au point d’atteindre trente mille inscrits dont il faut assurer l’éducation. Par la suite, aux prêtres rédemptoristes se joindront aussi les religieuses rédemptoristes: le rameau féminin de la Congrégation fondée justement à Amalfi.

Evêque à Sainte-Agathe-des-Goths

Alphonse aime enseigner et prêcher; il utilise aussi des méthodes innovatrices comme la musique qu’il avait étudiée, adolescent. Par exemple, c’est lui le compositeur du célèbre cantique «Tu descends des Etoiles» qui ne manque jamais à toute célébration de Noël. Par ailleurs, il s’intéresse beaucoup aux questions morales: parmi ses nombreuses œuvres la plus importante est certainement la «Théologie morale», en plusieurs volumes, encore d’actualité, qui abordent des questions comme la virginité de Marie et l’infaillibilité du Pape bien avant que l’Eglise ne les définisse comme dogmes. En 1762, à 66 ans d’âge, Alphonse est nommé aussi évêque de Sainte Agathe-des-Goths, dans la région de Bénévent, charge qu’il laissera quinze plus tard pour des problèmes de santé qui l’amèneront jusqu’à la mort en 1787. Canonisé en 1839, Alphonse -Marie de Liguori est proclamé Docteur de l’Eglise par Pie IX en 1871, tandis que Pie XII lui confère en 1950 le titre de «Patron céleste de tous les confesseurs et moralistes».

Share.

About Author

Leave A Reply