SAINT ÉZÉCHIEL, PROPHÈTE

Pinterest LinkedIn Tumblr +

« La main du Seigneur fut sur moi, il m’emmena par l’esprit et il me déposa au milieu de la vallée, une vallée pleine d’ossements. Il me la fit parcourir, parmi eux, en tous sens. Or les ossements étaient très nombreux sur le sol de la vallée et ils étaient complètement desséchés. Il me dit: « Fils d’homme, ces ossements vivront-ils ? » Je dis, « Seigneur Dieu, c’est toi qui le sais ». Il me dit : « Prophétise sur ces ossements et tu leur diras : Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur » (Ez 37,1-4)

Selon la c culture juive, le mot « prophète » n’indique pas tant celui qui peut prédire le futur que plutôt une personne qui a la connaissance intime de la volonté de Dieu et de sa présence dans le monde; une personne à la morale et rectitude limpides. Ezéchiel, l’un des quatre prophètes considérés les « plus grands » de l’Ancien Testament, ne fait pas exception ; il est le plus dur dans son langage et le plus efficace quant à ses symbolismes.

Exilé parmi les exilés

Ezéchiel naît autour de la moitié du septième siècle av.C. à Sarara, en Palestine, dans la tribu de Lévi: il est donc prêtre. A cette époque, règne encore à Rome Tarquinius Priscus, alors qu’à Babylone, c’est Nabuchodonosor; ce n’est pas une bonne période pour les Juifs, contraints à subir la tyrannie des fils d’Assur. En 59, Ezéchiel est déporté à Babylone ensemble avec dix mille d’autres de ses compatriotes destinés aux travaux des champs, et c’est à ce moment de sa vie que Dieu se manifeste à lui par des visions prophétiques qui l’accompagneront jusqu’à sa mort. Ezéchiel révèle ces visions à son peuple, le réconforte par des paroles qui lui viennent de Yahvé, et pour cela, très vite, il va jouir d’une certaine autorité au milieu du peuple d’Israël. Il ne manque pas d’opérer des prodiges et des miracles, et chacun de ses gestes a un objectif bien précis : ayant prophétisé la chute de Jérusalem, il exhorte le peuple à la pénitence; ensuite, il va le consoler avec la promesse de la libération et du retour dans la chère patrie. Il meurt martyr de la main d’un chef du peuple auquel il avait reproché son idolâtrie.

Un langage dur mais efficace

Le libre d’Ezéchiel dans la Bible se situe parmi ceux des plus grands prophètes, après Jérémie, et compte quarante-huit chapitres où sont racontées les prophéties et les révélations que Yahvé fait au prophète durant la captivité babylonienne. Entre les visons les plus puissantes qui sont décrites, il y a le chapitre trente-sept où Dieu montre à Ezéchiel un immense champ d’ossements desséchés qui, à Son souffle reprendront vie en se revêtant de chair. Une image certainement aussi bien très forte que mystérieuse pour les contemporains, qui l’ont interprétée comme la prophétie de la restauration du pouvoir d’Israël et de la reconstruction du Temple dans la gloire de Dieu; pour les catholiques, au contraire, elle symbolise la Résurrection du Christ, et donc, la construction du vrai Royaume, celui dans les cieux. Historiquement Ezéchiel se situe come un pont entre les deux époques de l’histoire d’Israël : celle avant et celle après l’exil ; du point de vue des Ecritures, enfin, entre Jérémie et Daniel. Son langage est ardu, émaillé de symbolismes, parfois dur, mais puissamment évocateur et particulièrement efficace. Sa vénération comme Saint remonte à très tôt dans l’histoire de l’Eglise latine.

Share.

About Author

Leave A Reply